Actualité

L’Adie et BNP Paribas : 27 ans de vie commune !

Temps de lecture : 4 minutes

L’Adie et BNP Paribas c’est un partenariat historique de 27 ans qui a permis d’aider des milliers de personnes à retrouver le chemin de l’emploi via l’entrepreneuriat.  

Quelques repères

  • 1993 : BNP devient le partenaire de l’Adie.

  •  2006 : BNP Paribas refinance pour la première fois l’Adie avec un prêt de 2,5 millions d’euros. Chaque année, elle finance une partie importante des prêts que l’association attribue aux porteurs de projets et couvre à ce jour près de 20 % de son encours global.

  •  2006 : l’Adie devient partenaire de la Fondation BNP Paribas dans le cadre du « Projet Banlieues ». La Fondation permet à l’Adie de développer son activité dans les Quartiers prioritaires de la Ville.

  • 2017 : l’Adie et BNP Paribas signent le premier contrat à impact social en France pour financer la création d’entreprise dans les zones rurales. 

  • 2020 : BNP Paribas accorde un prêt exceptionnel à l’Adie pour soutenir les entrepreneurs dans la relance de leur activité dès la sortie du confinement. 

BNP Paribas participe à une relance inclusive de l’économie 

BNP Paribas est le premier partenaire bancaire à répondre à l’appel de l’Adie pour soutenir les entrepreneurs de proximité lors de la crise sanitaire et économique. 

Dès le 9 avril 2020, le groupe a octroyé un prêt à taux zéro de 500 000 € à l’Adie, ouvrant ainsi la voie à de nombreux autres partenaires. L’argent confié a été prêté sous forme de prêts d’honneur, avec un différé de remboursement pouvant aller jusqu’à 24 mois accordé aux créateurs accompagnés par l’Adie pour relancer leur activité. 

Par ce geste, BNP Paribas réaffirme avec force sa volonté d’accompagner l’Adie pour favoriser une relance économique incluant les populations les plus fragiles – notamment dans les quartiers sensibles. 

La Fondation BNP Paribas aux côtés de l’Adie au cœur des quartiers sensibles 

 À la suite des émeutes qui touchent la France en 2005, la Fondation BNP Paribas lance le « Projet Banlieue » : un programme ambitieux qui vise, notamment, à soutenir la création d’emploi dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville. L’Adie – dont 21 % des entrepreneurs financés vivent dans les quartiers prioritaires de la ville – est ainsi devenue un partenaire clé de ce programme. 

La Fondation a permis à l’Adie d’ancrer son action dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville et soutient chaque année une vingtaine de sites tels ceux de Marseille, Toulouse, Lyon, Saint-Denis, Aulnay-sous-Bois, Asnières, Montpellier, Clichy-sous-Bois, Pointe-À-Pitre, Lens, Roubaix, Sarcelles, Rouen, Valenciennes, Vaulx-en-Velin, Évry et Poissy. 

Si la Fondation BNP Paribas est le partenaire historique de l’Adie dans les quartiers prioritaires de la ville, le groupe innove également dans les zones rurales. 

BNP Paribas et l’Adie innovent avec le premier contrat à impact social pour dynamiser l’emploi en zones rurales

Le projet “Regain” consiste à faciliter l’accès à la création d’entreprise à distance depuis des zones très rurales, faiblement peuplées, éloignées des agences Adie.

La mise en place du premier Contrat à Impact Social en 2017 se traduit par un investissement à hauteur de 1,3 million d’euros sur 3 ans pour financer le développement du projet. BNP Paribas qui fait partie des cinq investisseurs du programme sera remboursé par l’État si celui-ci s’avère être un succès.  

Le projet “Regain” a déjà permis de financer 561 personnes pour la création ou le développement d’entreprise alors que l’objectif initial était d’en financer 500. 

À l’horizon 2022, le programme fera l’objet d’une évaluation par KPMG. Il sera considéré comme pleinement réussi s’il permet à 320 personnes d’être durablement insérées. 

 À suivre ! ...


Je partage cette actu :