Portrait

Cécile, artisan designer textile à Guichen

« Je suis ravie d’avoir osé créer mon activité à mon idée et selon mes valeurs il y a maintenant un peu plus de deux ans. Il s’agit d’une entreprise à taille humaine avec de belles perspectives qui me permet de travailler à mon rythme et de proposer une vision alternative en termes de design textile, la mienne ! »

Originaire de Provence, Cécile est passionnée depuis toujours par le végétal et les infinies possibilités offertes par la nature. C’est à son arrivée en Bretagne qu’elle commence à confectionner des articles en tissu avec des teintures naturelles et se lance en mai 2018 en créant sa propre marque « Inspir’haies ». 

« Je voulais partager mon plaisir des belles matières en proposant des objets sains et durables, aux couleurs franches et aux lignes simples : coussin 100 % végétal, bouillotte sèche, masque relaxant… »

Son activité s’inscrit dans sa globalité dans une démarche éthique et écoresponsable. Les matières premières, issues de l’agriculture biologique, sont sélectionnées pour leur qualité et leur provenance : lin normand, chanvre & coton tissés en France, papier recyclé européen. 

« Les plantes et ingrédients naturels employés pour l’étape de teinture sont glanés autour de chez moi ou achetés à de petits producteurs en France. »

C’est à partir de ces éléments bruts, teints et cousus dans son atelier Breton, que naissent des articles uniques et de qualité. 

« J’ai contacté l’Adie au moment de mon immatriculation pour avoir un appui dans la définition de mon projet. J’ai été ravie de l’accueil qui m’a été fait et de pouvoir bénéficier de plusieurs entretiens individuels ciblés selon mes besoins. L’appui de l’association a également été décisif lorsque j’ai eu besoin de trésorerie. »

Jusqu’au mois de mars dernier, Cécile vendait ses articles principalement lors de salons spécialisés qu’elle apprécie particulièrement pour pouvoir y rencontrer sa clientèle et lui présenter sa démarche de production. L’actualité sanitaire a évidemment grandement bouleversé ses habitudes car ses rendez-vous marchands ont pour la grande majorité été interrompus.

« Je fais partie d’un collectif de 15 créateurs d’Ille-et-Vilaine avec lequel nous avons pu maintenir l’ouverture d’une boutique éphémère ; la population ayant été fidèle au rendez-vous, nous avons eu la chance de « sauver » notre fin d’année commerciale ! »

En parallèle, Cécile amplifie ses efforts pour parfaire sa présence en ligne avec notamment la création de son site marchand : juste à temps pour amorcer la vente en ligne lors du premier confinement. Elle a également eu la chance de voir son entreprise sélectionnée pour rejoindre le catalogue d’un coffret cadeaux – une « box » –  de produits artisanaux 100 % français : encore dans un timing parfait pour cette fin d’année. C’est une belle opération de communication car les clients qui la découvrent avec le coffret et reviennent ensuite sur son site directement pour commander d’autres articles.

« J’ai dû mettre les bouchées doubles pour me lancer dans la vente en ligne au moment du confinement et ce fut très positif pour mes résultats. Je ne le regrette pas ! »

Les résultats des efforts déployés et des partenariats amorcés sont bons car elle a presque doublé son chiffre d’affaires ces derniers mois. À présent, elle envisage de déléguer une partie de la couture pour se donner plus de temps sur la partie créative. 

« Je suis ravie d’avoir osé créer mon activité à mon idée et selon mes valeurs il y a maintenant un peu plus de deux ans. Il s’agit d’une entreprise à taille humaine avec de belles perspectives qui me permet de travailler à mon rythme et de proposer une vision alternative en termes de design textile, la mienne ! »


Je partage ce portrait :

Celles et ceux qui font l'Adie